RÉÉDUCATION ÉPAULE MÉTHODE CGE

La Méthode CGE© (Concept Global d’Epaule), a été développée par Thierry MARC, aujourd'hui Président de la SFRE (Société Française de Rééducation de l’Epaule).

Cette méthode permet de traiter avec succès de nombreuses pathologies de l’épaule, elle permet également d’intervenir pour corriger des dysfonctionnements de l’articulation avant même que celle-ci ne devienne douloureuse, et d’éviter ainsi l’apparition de lésions souvent irréversibles.

Il semble que ce soit le passage à la position érigée qui, en modifiant le cahier des charges biomécaniques de l’épaule soit responsable de la véritable « épidémie » de lésions de la coiffe qui frappe notre espèce.
Cette verticalisation a transformé les forces de compressions qui s’exerçaient sur la glène en forces de translation. Ces forces tendent à provoquer une ascension de tête humérale et à comprimer la bourse et les tendons sous la voûte acromiale.

 

Ce dysfonctionnement entraîne une détérioration tendineuse très précoce que l’on peut constater dès l’âge de 20 ans. Au fil des ans, les tendons se détériorent progressivement pour aboutir, dans certains cas, à une rupture (50 % de rupture chez des sujets de 50 à 60 ans dans une population asymptomatique).
Depuis 20 ans, des progrès considérables ont été réalisés dans la connaissance de la biomécanique de l’épaule et de la physiopathologie de la coiffe des rotateurs.
L’analyse de la littérature ainsi que différents travaux que nous avons réalisés montre que les patients souffrant d’une tendinopathie de la coiffe des rotateurs présentent toujours une limitation de la mobilité passive gléno-humérale en flexion souvent associée à une limitation de cette mobilité en abduction.

La rééducation est fondée sur deux principes fondamentaux :

1. La récupération des amplitudes articulaires passives par la correction des défauts de fonctionnement des articulations scapulo-humérale et acromio-claviculaire. Cette correction permet, non seulement de restaurer la mobilité, mais surtout de diminuer la pression et les forces de frottement dans l’espace sous acromial diminuant ainsi les douleurs. Elle sera fonction du bilan préalablement établit.
2. La restauration de la fonction stabilisatrice de la coiffe des rotateurs.


Source : TM Institute

Praticien : Aurélien DENIS

Soin pris en charge par la sécurité sociale et la mutuelle (ordonnance).

/

36, Avenue de France - 74000 Annecy - Téléphone : 04 50 66 03 30

template joomla